Les films de l’édition 2011

persepolis-affichepersepolis-visuel

Persepolis – (France, 2007, 95min) de Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi

Prix du jury, 2007 au Festival International du Film (Cannes) (Sélection officielle) / Meilleure première oeuvre, 2008 aux Césars du Cinéma Français.

Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l’avenir et se rêve en prophète sauvant le monde.

Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les événements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah.

Avec l’instauration de la République islamique débute le temps des « commissaires de la révolution » qui contrôlent tenues et comportements. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire. Bientôt, la guerre contre l’Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches. La répression intérieure devient chaque jour plus sévère. Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l’envoyer en Autriche pour la protéger. A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l’adolescence, la liberté, les vertiges de l’amour mais aussi l’exil, la solitude et la différence.


souffle-afficheIbrahim-Maalouf-visuel

Souffle ! – (France, 2007, 52 min) de Christophe Trahand

C’est un jeune homme qui souffle dans une trompette, inlassablement, depuis sa plus tendre enfance. Ibrahim Maalouf joue de la trompette à quart de ton, inventée par son père. Une trompette unique dont s’échappe les sons de l’Orient. Dans ce souffle, il y a la guerre, l’exil, la filiation, il y a aussi des rencontres. Entre la France et le Liban, nous l’accompagnons dans les lieux où il habite, où il répète, où il compose. C’est un jeune homme qui souffle dans une trompette. Entre deux mondes, il cherche la musique qui lui ressemble.


lebonheur-affichelebonheur-visuel

Le bonheur – (France, 1964, 84 min) de Agnès Varda

Un menuisier aime sa femme, ses enfants et la nature. Ensuite il rencontre une autre femme, une postière, qui ajoute du bonheur à son bonheur. Toujours très amoureux de sa femme, il ne veut pas se priver, ni se cacher, ni mentir. Un jour de pique-nique en Ile-de-France, le drame va se mêler aux délices.

Prix Louis Delluc pour Agnès Varda en 1964. Ours d’argent au Festival de Berlin en 1965.


les-belles-de-nuit-affiche

Les belles de nuit – (France/Italie,1952, 90 min) de René Clair

Les aventures oniriques d’un jeune professeur de musique. Chaque nuit, Claude (Gérard Philipe) retrouve en rêve les femmes qu’il connaît autour de lui (Gina Lollobrigida). Chaque fois dans des situations romanesques et périlleuses où il joue le héros qu’il aimerait être…

Hélas, le réveil le ramène à une réalité moins agréable.


derrida-affichederrida-visuel

Derrida – (USA, 2003, 85 min) de Kirby Dick et Amy Ziering Kofman

Nous découvrons l’un des penseurs les plus visionnaires et influents du XXème siècle, un homme qui a changé la façon dont nous appréhendons l’art, l’histoire, le langage au-delà du mythe, dans sa vie de tous les jours, avec ses amis, sa famille… Nous le suivons en conférence sur le pardon en Afrique du Sud, à Paris, New-York jusqu’à son quartier de Ris Orangis, sa bibliothèque, son refuge.


Rendez_vous-afficherendez-vous-visuel

Rendez-vous – (USA, 1940, 99 min) de Ernst Lubitsch

Deux employés qui ne s’entendent guère (James Stewart et Margaret Sullavan), correspondent, sans le savoir, par petites annonces.

On est à Budapest, mais l’amour, la comédie dans The Shop Around the Corner sont universels. L’une des grandes réussites de Lubitsch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *